All news

LA PUBLICITÉ DIGITALE PLUS VERTUEUSE ? C'EST DÉJÀ POSSIBLE !

« Previous news

En décembre 2018, je commande un drone Mavic Pro sur le site du fabricant, un petit bijou technologique livré très rapidement sur le pas de ma porte.  Dans les jours qui suivent, alors que je recherche sur internet une machine à laver pour remplacer l’antiquité qui vient de rendre l’âme, mon écran se couvre de publicités proposant le Mavic Pro. 
Comme beaucoup d’autres, j’ai failli taper « adblocker » dans la barre de recherche de mon navigateur…

Vous avez tous vécu cette expérience qui mérite quelques explications techniques…
Quand vous naviguez sur internet, vous êtes « tracés », vos données de navigation sont enregistrées :
·      Soit par des lignes de codes ou « pixels » collés sur la plupart des sites e-commerce. Ces robots informatiques enregistrent automatiquement vos visites et vos recherches et vont permettre aux vendeurs de vous adresser des publicités correspondant aux produits que vous avez consultés. C’est le principe du reciblage, en anglais, « retargeting » popularisé par le leader mondial CRITEO à partir de 2007.
·      Soit par des sociétés spécialisées (DMP pour Data Management Platform) qui enregistrent et compilent vos données sociodémographiques, vos habitudes et votre historique de navigation. Par exemple, dans mon cas :  Adresse IP, homme, 55 - 65 ans, marié, 3 enfants, un petit fils 0 - 5 ans, CSP +, Pyrénées Atlantiques… Centres d’intérêt récents : drones, machines à laver… Ces bases de données sont ensuite revendues à des sociétés spécialisées dans la publicité digitale qui les utilisent pour atteindre les typologies de consommateurs qu’elles recherchent. C’est le principe du ciblage par la data. Les bases de données intègrent aussi des algorithmes prédictifs qui viennent renforcer la connaissance du consommateur. Par exemple, une jeune femme consultant les prénoms d’enfants devrait accoucher dans les prochains mois ou une personne achetant une automobile neuve devrait en changer dans les 3 - 5 ans…

Est-ce que ça marche ?
Oui ! L’utilisation extensive de la data et la réussite de CRITEO en attestent. Les performances constatées en termes de conversions sont très satisfaisantes et de nombreux annonceurs y ont recours.

Est-ce légal ?
Tout à fait ! Quand vous cliquez sur le bouton « accepter les cookies » vous acceptez dès lors l’enregistrement et l’utilisation de certaines de vos données personnelles.

Est-ce intrusif, dérangeant ? 
Oui ! La répétition des mêmes annonces et leur insertion dans des contenus totalement décontextualisés conduit près de 34% des internautes français à utiliser des adblockers pour diminuer la quantité de publicités qu’ils reçoivent.

Est-ce durable ? 
Probablement pas ! Les adblockers affectent de façon très importante le marché de la publicité digitale. Pour faire court, la data tue le marché qu’elle devait révolutionner.
Pour le display, c’est 30 % de pertes de revenus publicitaires sur un marché de près d’un demi-milliard d’euros en France seulement. 
Devant ce constat, quelques-uns des plus grands moteurs de recherche (Safari, Mozilla, Edge ou encore le français Qwant, bientôt suivis par Google Chrome) ont commencé à prendre des mesures conservatoires en limitant ou en interdisant l’usage des cookies. Par ailleurs, de nouvelles règlementations ou organisations voient le jour pour tenter de limiter l’exposition de la vie privée des internautes (RGPD, TCF…).

Quelles alternatives ?
Imaginez qu’en ouvrant un blog sur la Polynésie française, vous n’y trouviez que des publicités relatives à des services locaux (hôtels, pensions, clubs de plongée, tarifs aériens inter-îles…), ou encore, sur un site de Mountain bike, des publicités relatives aux fabricants, clubs ou associations sportives, loueurs, etc. Je continue ? Non bien sûr, vous avez déjà compris le double intérêt de la publicité contextuelle :

Elle garantit aux annonceurs qu’ils s’adressent uniquement aux bonnes cibles au bon moment (celui où leurs cibles s’intéressent à leurs produits ou services) et donc, génère des performances très satisfaisantes. La pertinence des publicités aura également une incidence favorable sur la façon dont l'annonceur est perçu et donc sur son image de marque.  
Elle garantit aux internautes un total anonymat et une navigation enrichie d’informations publicitaires utiles, en relation avec les contenus qu'ils consultent. 

Ce ciblage programmatique « 100 % contextuel » existe déjà ! One Planet Only l’a développé depuis 2010 et l’a mis sur le marché en 2014 sous la forme d'une plateforme SAAS indépendante de toute data externe. Elle permet de cibler 8 grands univers thématiques : 
Art et Culture, Sport, Business, Automobile, Alimentation, Mode & Beauté, Habitat, Tourisme.
Ces univers sont eux-mêmes divisés en plus de 250 segments thématiques pour une plus grande précision des messages contextuels et une meilleure adéquation publicités / contenus. 

Chez One Planet Only, nous prônons une vision à long terme. Notre technologie a pour but de rendre la publicité digitale plus vertueuse, plus utile au consommateur et de permettre à l'annonceur de combiner performance et notoriété. 

En adressant des publicités moins intrusives qui viennent enrichir les contenus de lecture nous pensons diminuer le recours aux adblockers et œuvrer pour la permanence et la croissance du marché de la publicité digitale.